2c787428-a436-4daf-a11a-c8484b22fe60
Foto: H. Stolpe

C’est en Suède, en 1880, que les restes d’un ancien guerrier Viking de haut rang, qui aurait appartenu à un homme, ont été découverts. Mais un récent test ADN a démontré que ce seigneur de guerre était en réalité une femme. Dans un article publié récemment dans le journal scientifique American Journal of Physical Anthropology, il est parfaitement expliqué que l’image d’un guerrier masculin dans une société patriarcale a renforcé les traditions scientifiques et les préjugés modernes. Par conséquent, le sexe du guerrier était pris pour acquis.

Le corps, découvert au XIXe Siècle, sera retrouvé avec une hache, une épée, des flèches d’armure, un couteau, deux boucliers et deux chevaux. Tout cela indiquait que le corps appartenait au guerrier. À côté de lui, ils ont également découvert un jeu militaire pour les stratégies, ce qui indique clairement que le guerrier était un commandant militaire de haut rang. Le jeu était autrefois utilisé pour essayer des tactiques de combat. Selon l’archéologue de l’université suédoise d’Uppsala, Charlotte Hedenstierna-Jonson, très probablement, la femme-viking aurait mise en place la stratégie, et menée elle-même ses troupes à la bataille.

Birka, site de la découverte, au IXe-Xe siècle, était un point important, particulièrement développé et ce, notamment d’un point de vue commercial. Il a relié la Scandinavie avec les pays slaves, les pays arabes, Byzance. À la fin du Xe siècle, la ville perdra cette importance commerciale. Très probablement, cela était dû à l’absence de rivières ou aux nombreux pillages et politique dite de « terre brûlées » mise en place par l’ennemi lors des batailles. La ville ne sera pas épargnée et peu à peu, sera abandonnée de tous.

En 1871, l’entomologiste Hjalmar Stolpe (1841-1905) est arrivé sur l’île de Björkö sur le lac Mälaren pour étudier les insectes piégés dans de l’ambre. Il découvrira une très grande quantité d’ambre sur l’île, ce qui permettra d’en conclure qu’il ne s’agissait pas d’ambre issu des eaux de Mälaren. Il suggérera ainsi que l’ambre était importé et que l’île elle-même était un ancien centre commercial important. Actuellement, tous les sites archéologiques de l’île de Björkö ont été classés au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Enfin, rappelons que la guerrière Viking de Birka n’est pas la seule à avoir été identifié comme étant une femme puisque que ce sera également le cas pour deux guerriers Viking dont la tombe sera découverte au début des années 1900 en Norvège.

 

A female Viking warrior confirmed by genomics

Publicités

Une réflexion sur “Analyse génétique : Le chef Viking était en réalité… une femme.

Comments are now closed.